Un rapport sur l’Afrique bouscule la vision du développement

Revue Faim et Développement – CCFD-Terre Solidaire – Octobre 2018

Que le continent africain pense pour et par lui-même en dépassant la vision libérale occidentale, tel est le propos du premier Rapport alternatif sur l’Afrique publié en juillet 2018. Une réflexion qui pourrait bien faire bouger les contours de l’avenir du continent. Lire la suite « Un rapport sur l’Afrique bouscule la vision du développement »

« Le terme terroriste, je l’utilise rarement pour désigner ceux qui commettent des actes…les conséquences seraient trop graves »

Petite série de rencontres avec des journalistes de la région de Tombouctou (Nord-Mali) et de Bobo Dioulasso (Burkina Faso), rencontrés lors d’une formation au journalisme de crise encadrée par l’association lyonnaise Reporters Solidaires, à Bobo-Dioulasso, du 20 au 28 mars 2018. Où la rencontre permet de prendre conscience des difficultés du métier de journaliste, en Afrique. Alhousseiny vit à Tombouctou, âgé d’une petite trentaine d’années.

Lire la suite « « Le terme terroriste, je l’utilise rarement pour désigner ceux qui commettent des actes…les conséquences seraient trop graves » »

En tant que journaliste malienne, je dois aider les femmes à surmonter cette crise que l’on vit : donner de l’espoir tous les jours »

 

 

Fatoumata est animatrice dans la radio municipale de Niafunké, une région de Tombouctou au Nord-Mali. Petite, elle rêvait d’être cinéaste, de courir le monde avec une caméra ou un micro. Elle est devenue journaliste et anime  une émission à destination des femmes, pour être à l’écoute de leur problème et leur donner des conseils, elle doit chaque jour trouver des entourloupes pour aides ces sœurs. Fatou m’a aussi confié ce qu’est qu’être femme – journaliste au Nord-Mali. Lire la suite « En tant que journaliste malienne, je dois aider les femmes à surmonter cette crise que l’on vit : donner de l’espoir tous les jours » »

« Personne ne nous empêche de faire notre métier de journaliste au Nord-Mali, mais on ne peut rien dire… »

Adian vient de Tombouctou. Il exerce le métier journaliste depuis de nombreuses années, au Nord Mali. Un rêve d’enfant. Il débute en 1991 avec « l’avènement de la démocratie » au Mali et la prolifération des radios libres. En 1994 il intègrera la première radio de la municipalité, Radio Bouctou, qui continue à émettre. Adian a vécu toutes les crises du Mali, les a couvertes même. Il me parle de son métier de journaliste en tant de crise, depuis 2012 et l’invasion du nord de son pays. Ou comment composer lorsque l’on côtoie, voire que l’on connaît, les « bourreaux du Mali »… Lire la suite « « Personne ne nous empêche de faire notre métier de journaliste au Nord-Mali, mais on ne peut rien dire… » »

« Petite, je voulais révolutionner le monde par la justice et la générosité. Je suis devenue journaliste. »

Aminata Sanou est âgée d’une trentaine d’années, originaire du Dioulasso-Ba, un quartier de Bobo-Dioulasso (à 350 kilomètres de Ougadougou). Elle me confie ces rêves, les difficultés d’exercer le métier dans son pays et son courage pour combattre pour la justice, avec des mots… sur fond de piaillements d’oiseaux burkinabè! Lire la suite « « Petite, je voulais révolutionner le monde par la justice et la générosité. Je suis devenue journaliste. » »

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑