En Bosnie-Herzégovine, la Vierge Marie continue d’apparaître

France Info – En direct du monde – 15 août 2018

La ville de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, est surveillée par le Vatican, qui y a même envoyé un émissaire pour observer de prétendues apparitions de la Vierge Marie.

A écouter ici 

Alors que Lourdes fait son plein de pèlerins en ce 15 août, la petite ville de Medjugorje, dans le Sud-Ouest du pays, à la frontière avec la Croatie, pourrait bien, tôt ou tard, lui faire concurrence. On en parle aujourd’hui car le lieu est très surveillé par le Vatican, qui y a même envoyé un observateur.

« Ici, la Sainte Vierge a tout reconstruit »

S’il y a bien une différence entre Lourdes et Medjugorje, c’est qu’ici, les apparitions de la Vierge ne sont pas terminées et voilà 36 ans qu’elles durent. En 1981, en effet, la Vierge apparaît à six enfants, actuellement âgés d’une cinquantaine d’années et appelés « les voyants » puisqu’ils voient, encore aujourd’hui, régulièrement la Vierge.

Il faut resituer : en 1981, le communisme contrôle cette petite bourgade catholique, pauvre, de Bosnie. Elle compte 400 habitants et vit des vignes et du  tabac. Du jour au lendemain des pèlerins affluent monde entier pour assister au phénomène. En témoigne Geneviève, qui débarque en 1984 : « J’ai eu un avant et un après, assure-t-elle. Je suis arrivée à Medjugorje en ne pouvant plus marcher à cause de trois accidents de voiture, après avoir perdu un enfant et vu mon couple éclater. Et ici, la Sainte Vierge a tout reconstruit. »

Le Vatican reste prudent

Ils sont nombreux, comme Geneviève, à venir plusieurs fois par an ici depuis plus de trente ans. À un point tel que le Vatican a envoyé un émissaire, pour un an, observer « phénomène Medjugore ». Cela est lié à la reconnaissance des apparitions mariales à Medjugorje, vu le flux de pèlerins qui s’y rendent. Le Vatican l’a fait pour Lourdes ou Fatima au Portugal, mais sur ce cas-là, il se montre très prudent au point même d’avoir diligenté une enquête entre 2010 et 2014 qui n’a d’ailleurs pas rendu ses conclusions. Une telle prudence est liée à la lutte sur ce sujet qui perdure entre autorités religieuses : les Franciscains gérant le site de  Medjugorje d’un côté et de l’autre l’évêque de Mostar, qui refuse de reconnaître ces apparitions.

Nuançons tout de même car Mgr Henryk Hoser ne vient pas encore pour trancher, mais bien constater l’activité paroissiale du lieu. Pour autant, reconnaissance ou non, Medjugorje rester et restera un lieu qui accueille de plus en plus de pèlerins et la posture hésitante du Vatican n’empêche pas un record de fréquentation : la barre des 2,5 millions de pèlerins, venus principalement d’Italie, d’Allemagne ou de Pologne, vient d’être dépassée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :