En tant que journaliste malienne, je dois aider les femmes à surmonter cette crise que l’on vit : donner de l’espoir tous les jours »

 

 

Fatoumata est animatrice dans la radio municipale de Niafunké, une région de Tombouctou au Nord-Mali. Petite, elle rêvait d’être cinéaste, de courir le monde avec une caméra ou un micro. Elle est devenue journaliste et anime  une émission à destination des femmes, pour être à l’écoute de leur problème et leur donner des conseils, elle doit chaque jour trouver des entourloupes pour aides ces sœurs. Fatou m’a aussi confié ce qu’est qu’être femme – journaliste au Nord-Mali.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :