Ecopla: une histoire ouvrière du Grésivaudan de 1960 à 2016…

RTS la 1ère, émission Détours – mars 2017

Elle est le fleuron français de la fabrication de barquettes en aluminium… ou plutôt elle lʹétait. Située dans la Vallée du Grésivaudan, au pied du massif de la Chartreuse, entre Grenoble et Chambéry, lʹusine Ecopla a fermé le 22 mars 2016. Du jour au lendemain.

Plus de 77 ouvriers sur le carreau, disant adieu au travail de toute une vie dans la fabrication de lʹaluminium. Mais comment expliquer et comprendre que cette entreprise se soit installée dans un endroit isolé, au pied de la Chartreuse et du village de Saint Vincent de Mercuze? Un village de toute beauté, très rural, dʹenviron 1500 habitants qui a connu, dans les années 1960 les premières constructions touristiques telles quʹ une piscine, un centre de loisir, mais aussi… des usines. Et tout ça fut lʹœuvre dʹun homme, Aimé Paquet, maire de lʹépoque qui deviendra dʹailleurs premier Secrétaire dʹEtat au tourisme. Il permit à de nombreux ouvriers de vivre et de travailler près de chez eux.

Un reportage à écouter sur les ondes de la RTS (Radio Télévision Suisse): https://www.rts.ch/play/radio/a-labordage/audio/point-de-fuite–vivre-et-travailler-au-pays-du-gresivaudan?id=8426673

U

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :